La mythologie de A à Zeus

Prométhée

 

Prométhée, fils de Japet et père de Deucalion, appartient à la race des Titans, qui, selon la mythologie grecque, aurait régné sur le monde avant que Zeus ne la soumette et n'impose à tous la souveraineté des dieux olympiens. Atlas, frère de Prométhée, est alors condamné par Zeus à porter éternellement sur son dos la voûte du ciel et le poids du monde.
Le mythe de Prométhée est lié à la création de l'homme et à l'apparition de la culture. D'après certaines légendes, l'homme serait l'œuvre de Prométhée et de son frère Épiméthée. Celui-ci (dont le nom signifie "qui réfléchit trop tard"), avant de créer l'homme, distribue les dons les meilleurs aux animaux: force, rapidité, plumes, poils, ailes, coquilles, etc., si bien qu'il ne reste rien pour les hommes, ni enveloppe protectrice, ni qualités nécessaires pour lutter contre les animaux et dominer la nature. Pour corriger l'erreur d'Épiméthée, Prométhée (dont le nom signifie "prévoyant") donne aux hommes une forme plus noble que celle des animaux et, à l'instar des dieux, il les fait se tenir debout. Puis il se rend dans l'île de Lemnos, où se trouvent les forges d'Héphaïstos (le dieu du feu), auquel, au moyen d'une torche, il dérobe le feu qu'il apporte ensuite sur la Terre: c'est pour les hommes la meilleure des protections et la source de nombreuses activités. Avec le feu, la culture prend son essor et permet à l'homme de compenser les insuffisances de la nature. C'est pourquoi certaines légendes attribuent à Prométhée l'enseignement aux hommes de toutes les connaissances qui ont marqué le début de la civilisation: la construction des maisons, le domptage des animaux, le travail des métaux et même l'écriture.
Le mythe de Prométhée, dans un second temps, témoigne de l'antagonisme qui oppose les dieux aux hommes. Les dieux sont responsables des maux qui accablent les hommes, et ceux-ci ne peuvent s'épanouir qu'en s'affranchissant des dieux, par une attitude de défi et de révolte.
Dans sa colère contre Prométhée et les hommes, Zeus fait forger par Héphaïstos une femme merveilleusement belle et dotée de tous les charmes, Pandore, qu'il envoie à Épiméthée, porteuse d'une boîte où toutes les calamités se trouvent enfermées. Malgré la mise en garde de Prométhée, Épiméthée accepte Pandore, ouvre la boîte et tous les maux qui depuis lors affligent l'humanité se répandent sur la Terre. Ainsi, comme dans la tradition biblique, le châtiment de l'homme est lié à l'apparition de la femme.
Puis Zeus fait attacher Prométhée par Héphaïstos sur la plus haute cime du Caucase, où un vautour lui dévore le foie, sans cesse renaissant. Il persiste dans une attitude de défi et refuse de se soumettre à la tyrannie de Zeus. Il est délivré, trente ans plus tard, par Héraclès: l'intelligence est sauvée par la force. Prométhée connaît les circonstances dans lesquelles Zeus, qui a renversé les Titans, sera à son tour renversé, mais aucun des nouveaux dieux de l'Olympe ne parvient à lui arracher son secret.