Jean Levant 's Website
Amiens, France
"MOTS HISTORIQUES"

 
NEY (1769 - 1815)
Je suis Français, je veux mourir Français.

octobre 1815

La "chambre introuvable" élue en août 1815 imposa à Louis XVIII une "épuration" des officiers et des hauts fonctionnaires qui s'étaient particulièrement compromis pendant les Cent Jours.

Fidèle aux traditions de pardon héritées de ses ancêtres, le roi résista tant qu'il put, mais, pour paraître respectueux de la Charte, il fut contraint d'accepter la mise en jugement de 56 personnages, dont le plus considérable était le maréchal Ney. Même à ce moment, Louis XVIII donna encore au maréchal le moyen de fuir à l'étranger, lui fournissant un faux-vrai passeport. Malheureusement, Ney laissa échapper sa chance et se fit appréhender en Auvergne où il ne cherchait nullement à se cacher.
Appelé devant un conseil de guerre, il fut jugé, sur sa demande, par la chambre des Pairs. Ses avocats soutinrent qu'aucun tribunal français n'était compétent pour le juger, puisque sa ville natale, Sarrelouis, avait été cédée à la Prusse par le second traité de Paris. Entendant cela, le "brave des braves" se leva en colère et déclara: "Je suis Français, je veux mourir Français."